Le 14 Avril 2010, Le figaro

"

-----La direction des services vétérinaires de Paris (DDSV 75) a reçu une demande d'une société belge souhaitant commercialiser de la viande de crocodile surgelé, a rapporté PPrama, la lettre hebdomadaire de la PP. Le 22 mars, la société demande par courriel à la DDSV 75, dépendant de la préfecture de police (PP), si elle peut commercialiser du crocodile et si tous les morceaux sont commercialisables. En cas de réponse négative, elle souhaite que lui soient précisées les raisons du refus.

-----Outre le crocodile, l'entreprise voulait également savoir si elle pouvait vendre, dans la capitale, du chameau, du zèbre, du caïman ou encore du python, demandant à chaque fois quels sont les morceaux autorisés. Remis de leur surprise, les agents de la DDSV 75 ont rappelé à cette société que les viandes exotiques doivent, préalablement à leur mise sur le marché français, obtenir l'avis favorable de la direction générale de l'alimentation (DGAL) dépendant du ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche.

-----On ignore si l'entreprise a finalement demandé l’autorisation ou reçu un quelconque agrément, indique la PP.

"

site